Toutes les informations sur le lapin nain !

Les maladies du lapin nain

Les signes de maladies

Les maladies virales

Les maladies courantes

Un lapin malade sera mieux soigné si sa maladie est découverte rapidement. La maladie et la douleur sont très souvent traduites par un changement de comportement de l'animal, c'est pourquoi il est impératif de bien connaître son lapin nain et de l'observer au maximum pour détecter d'éventuels troubles du comportement.

Par exemple, un lapin nain qui reste prostré dans son coin, qui ne sort plus de sa cage, qui ne s'alimente plus (ou beaucoup moins), qui perd du poids ou qui montre des signes anormaux lorsqu'on le manipule (grondements, cris ou agressivité qu'il ne présente pas d'habitude), se traduit par un lapin qui sent mal. Il faut alors appeler votre vétérinaire sans traîner, afin de lui faire part de la situation.

La VHD (maladie hémoragique virale)

Caractéristiques

La Viral Haemorrhagic Disease est une maladie virale mortelle très contagieuse chez le lapin. Provenant de Chine, cette redoutable maladie a été importée en Europe et à la caractéristique de se développer très rapidement. Les principaux symptômes sont la fièvre, les saignements du nez, la détresse respiratoire, la diarrhée et un affaiblissement général. De part la vitesse d'évolution de cette maladie menant à une mort soudaine, il est rare de détecter ces symptômes.

Causes

La contamination peut se faire directement entre les lapins, par la salive, les crottes ou l'urine. Elle peut également se faire indirectement, à cause des insectes qui transportent la maladie tel que les moustiques, puces... (insectes se nourrissant de sang), ou à cause d'aliments, de tissus ou de terre contaminés.

Traitement

Il n'existe aucun traitement pour cette maladie. Cependant, le vaccin existe et est un bon moyen de prévention. Il doit être renouvelé tous les ans.

La myxomatose

Caractéristiques

Cette maladie issue d'Amérique du Sud présente également un taux de mortalité très important. Elle se traduit par une tuméfaction de la tête et des parties génitales, une inflammation des paupières. La mort survient généralement au bout d'une dizaine de jours.

Causes

La transmission de cette maladie est similaire à celle de la VHD.

Traitement

Comme pour la VHD, aucun traitement n'existe pour vaincre le virus. Le seul moyen d'éviter cette maladie est la vaccination, présentant un rappel tous les ans.

Conclusion

Ces deux maladies virales sont très dangereuses pour les lapins et la vaccination contre celles-ci est fortement conseillée (même pour les lapins d'appartements). Il faut les faire au printemps (avant l'arrivée des moustiques) et procéder aux piqûres de rappel tous les ans.

La conjonctivite

Cette maladie des yeux se traduit par une inflammation de l'intérieur des paupières, l'œil devient rouge et pleure. Cela peut provenir d'une irritation, d'une blessure ou de la présence d'un germe dans l'œil. La conjonctivite n'est pas très grave et finit généralement par passer tout seul. Cependant, pour soulager votre lapin nain et accélérer la fin de cette maladie, vous devez nettoyer délicatement l'œil concerné, à l'aide d'une compresse humidifiée par du sérum physiologique.

La diarrhée

La diarrhée est fréquente chez le lapin et peut être due à de nombreuses causes : perturbation du transit digestif (changement brutal d'alimentation, alimentation inadaptée, consommation excessive), changement d'environnement, stress trop important, contamination virale ou bactérienne. Il ne faut pas que la diarrhée dure trop longtemps car elle affaiblit l'animal. Vérifiez qu'il s'hydrate correctement et privez-le d'aliments frais. Si la diarrhée persiste, songez à consulter votre vétérinaire.

La coccidiose

Bientôt disponible...

La pododermatite

Il s'agit d'une irritation située sur le dessous des pattes, qui se présente par de fortes rougeurs, la perte des poils et peut même dégénérer en abcès. Cela peut provenir d'un sol inadapté aux lapins (comme du béton par exemple), d'une litière de piètre qualité (irritante, trop humide...) et de la présence de griffes trop longues. Une bonne hygiène de vie et un environnement adapté au lapin permet d'éviter cette maladie qui peut gêner ou empêcher l'animal de se déplacer. Si vous constatez des rougeurs anormales au niveau des pattes, consultez votre vétérinaire sans tarder.

photo lapin nain photo lapin nain photo lapin nain photo lapin nain photo lapin nain

6 personnes actuellement en ligne

285 visites aujourd'hui